Evelyne, 81 ans, Namur

Certains s’interrogent : Electrabel aurait-il mal planifié les révisions de ses unités nucléaires ?

Avec son parc de production diversifié, Electrabel couvre environ 55% de la consommation électrique en Belgique . Une grande partie de celle-ci est assurée par 7 réacteurs nucléaires, 4 à Doel et 3 à Tihange. À intervalles réguliers (tous les 12 ou 18 mois selon les caractéristiques de l’unité), ils sont mis à l’arrêt volontairement pour effectuer des entretiens et les recharger en combustible. C’est une étape obligatoire pour le bon fonctionnement des centrales. Les révisions sont planifiées et annoncées trois ans à l’avance. Dans la mesure du possible, ces révisions sont prévues en-dehors des périodes hivernales. Logique, puisque la consommation augmente fortement en hiver.

Seul Tihange 1 est en révision planifiée cet hiver (du 13 octobre au 17 novembre). Mais sur la demande de l’Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire, des travaux ont été décidés sur d’autres unités, afin de répondre aux exigences de sûreté nucléaire. Ces travaux sont effectués entièrement sous la supervision indépendante de l’Agence.

Voir toutes les questions Prochaine question